Séroual

Saroual

Mentionné dans Le rocher de Tanios :

La plupart d’entre eux étaient habillés comme lui, séroual noir bouffant, chemise blanche à rayures, bonnet couleur de terre, et tout le monde ou presque  abordait les mêmes moustaches épaisses et bouclées fièrement vers le haut dans un visage glabre. (p. 18).

De l’arabe, serwal, le saroual (séroual dans Le Rocher de Tanios) est un pantalon traditionnel de toile, très large et léger, à entrejambe bas, porté dans certaines régions du Maghreb (Afrique du Nord) et du Mashreq (Levant).

Au Liban, le saroual est devenu un symbole du villageois libanais, voire du Libanais authentique selon l’idéologie du maronisme politique de la période 1926 – 1975. Il est vu comme une icône folklorique de la culture populaire, et plusieurs personnages de séries télévisées l’ont porté, comme Abou Salim, Abou Milhem et Akhwat Shanaï.

Bibliographie

Maalouf, Amin. Le rocher de Tanios. Paris : Éditions Grasset & Fasquelle, 1993, 281 p.

Le Nouveau Petit Littré. Paris : Éditions Garnier, 2009, 2280 p.

Le Nouveau Petit Robert. Paris : Dictionnaires Le Robert, 2001, 2841 p.


Fida Dakroub

Docteur en Études françaises de l'Université Western Ontario, Canada, Fida Dakroub est chercheur indépendante, rédactrice du carnet de recherche, L'Orient d'Amin Maalouf. Elle a publié plusieurs articles sur les identités culturelles et linguistiques dans les romans historiques d’Amin Maalouf.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.