Astrolabe

Astrolabe Persan

 

Mentionné dans Léon l’Africain1 :

… si émaillé de termes savants qu’il en était incompréhensible, sauf pour un petit groupe de lettrés désoeuvrés qui passaient avec lui leurs jours et leurs nuits à boire et à discuter de mithridate, d’astrolabe et de métempsycose (p. 46). 

Du bas latin astrolabium, du grec astrolabos, de astron et lambanein, prendre2.

L’astrolabe aurait été inventé par Hipparque (190 – 120 av. È.C.) puis développé par Ptolémée3. Instrument astrologique autrefois employé pour meseurer la hauteur des astres au-dessus de l’horizon4.  Il sert surtout pour l’astrologie, l’enseignement de l’astronomie, et le calcul de l’heure le jour par l’observation du soleil ou pendant la nuit par l’observation des étoiles. Dans sa forme simplifiée, l’« astrolabe nautique », fut le principal instrument de navigation depuis le XVIe siècle jusqu’au XVIIIe siècle.

L’utilisation courante de l’astrolabe remonte à l’astronomie arabe du VIIIe siècle. Des perfectionnements majeurs sont apportés à l’instrument par Al-Zarqali, astronome arabo-andalou établi à Tolède, au XIe siècle. Son instrument sera longtemps connu comme une azafea. Selon l’historien musulman, Ibn Nadim, le premier astrolabe arabe était fait par Ibrahîm ibn Habîb al-Fazâri [mort en 188 H.]5. 

Notes 

1. Maalouf, Amin. Léon l’Africain. Paris : Jean-Claude Lattès, 1986, 363 p.

2. Le Nouveau Petit Littré. Paris : Éditions Garnier, 2009, 2280 p.

3. Cité par François Nau dans l’introduction à la traduction du Traité de l’astrolabe de Sévère Sebôkht :

http://remacle.org/bloodwolf/erudits/sabokt/astrobale.htm

4. Le Nouveau Petit Robert. Paris : Dictionnaires Le Robert, 2001, 2841 p.

5. J-J D, « L’astrobale, un joyau mathématique », Tangente, no 139,‎ mars 2011, p. 26


Fida Dakroub

Docteur en Études françaises de l'Université Western Ontario, Canada, Fida Dakroub est chercheur indépendante, rédactrice du carnet de recherche, L'Orient d'Amin Maalouf. Elle a publié plusieurs articles sur les identités culturelles et linguistiques dans les romans historiques d’Amin Maalouf.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.